Emprunter avec un dossier difficile

Emprunter avec un dossier difficileRien de nouveau à l’horizon. La crise est encore omniprésente, le taux de chômage augmente et les banques sont de plus en plus frileuses. En effet, elles refusent de plus en plus d’accorder des prêts à des personnes issues d’un milieu modeste ou en difficulté. Est-ce pour autant impossible ? Difficile oui, mais pas impossible. À travers cet article, nous allons tenter de vous aider au mieux et de vous donner des conseils dans votre démarche.

Vers qui se tourner pour une demande de crédit ?

Les aides locales: certaines collectivités locales proposent des aides financières aux foyers en difficulté souhaitant acheter une résidence. Paris en est l’exemple. Sachez aussi que la ville de Paris a mis en place le « prêt paris logement » qui est un prêt à taux zéro, permettant aux parisiens modestes d’accéder à un logement principal.

Conseils pour que votre dossier soit accepté

Lorsque la banque reçoit une nouvelle demande de prêt, l’un de ses premiers réflexes est l’examen des comptes bancaires des 3 mois précédents ladite demande. Ainsi, évitez d’être un compte débiteur, régulièrement à découvert ou qui subit des rejets de prélèvement.

Vous pouvez aussi passer par un courtier qui servira d’intermédiaire entre vous et la banque. Si votre dossier est compliqué, le courtier vous aidera à trouver la meilleure solution possible et discutera avec vous. Ensuite il proposera le dossier au banquier le plus susceptible d’accorder le prêt voulut. C’est lui qui cherchera la meilleure banque susceptible de répondre à vos besoins.

Le micro-crédit social

Si vous n’avez pas besoin de faire un gros prêt, vous pouvez vous tourner vers les associations qui vous aiderons à obtenir ce crédit. En effet, le micro-crédit (pouvant s’élever au maximum à 5000 euros) est destiné aux personnes qui ont déjà essuyé un refus des banques.
Petit plus : On peut même demander ce prêt lorsqu’on est interdit bancaire.

Les prêts à la consommation

Comme les micro-crédits, se sont des prêts à somme(s) très limitée(s) (2000 euros maximum) qui ne demandent aucun justificatif de travail. Cependant, attention, ce sont des prêts à taux souvent élevés. Ils peuvent être donc très difficiles à rembourser pour une personne au chômage ou en situation difficile.